1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
221 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
16 416 entreprises et 43 130 emplois créés ou maintenus en 2017
Accueil > Presse > Un parrain pour pallier la solitude des chefs d’entreprise

Un parrain pour pallier la solitude des chefs d’entreprise

Publié le 20 novembre 2015

Parrains et filleuls se sont réunis à la plateforme d’initiative Nord Hautes-Alpes pour débattre de leurs attentes respectives.

« Un parrain ou une marraine est là pour faire sortir de l’isolement les chefs d’entreprise », résume Agnès Rousseau, expert-comptable qui coache plusieurs directeurs locaux.

Mardi, parrains et filleuls se sont réunis à la plateforme d’initiative Nord Hautes-Alpes pour débattre de leurs attentes respectives. Disponibilité, expérience et connaissance des spécificités du territoire sont les trois critères nécessaires du parrain idéal. « Il nous pose les bonnes questions auxquelles nous, chefs d’entreprise, trouvons nous-mêmes les réponses », explique Audrey Gallix, directrice de la revue “G Vu Immo” et filleule d’Agnès Rousseau. Avant de rajouter : « Pour moi, c’est essentiel d’avoir un parrain. » Si le coach est présent pour aider le chef d’entreprise sur des points techniques, ce n’est pas son rôle premier. « Les discussions de ce matin nous ont fait constater que la priorité du parrainage n’est pas sur les chiffres mais sur le moral », tient à préciser Stephan Blondel, directeur d’initiative Nord Hautes-Alpes.

Actuellement, la plateforme dénombre une centaine de parrainages. Cette forme de soutien dure entre deux et trois ans. Ensuite, certains filleuls passent un cap en devenant à leur tour parrain. C’est le cas de Sabine Grossan. Soutenue par Agnès Rousseau pour le lancement de sa seconde affaire à Ceillac, la restauratrice a proposé à la fin de la réunion de prendre sous son aile des chefs d’entreprise dans son domaine.